postheadericon L’approche de la conservation des Seychelles reste un atout touristique pour l’île

Eco est le mot à la mode dans les voyages touristiques du monde, et les attentes s’intensifient sur les destinations qui devraient être considérées comme sérieuses dans ce domaine. Les Seychelles mène le peloton dans de nombreux domaines tel que l’écotourisme et la conservation.

M. James Michel, le Président de la République des Seychelles, a été l’un des ardents défenseurs de la protection de l’environnement, et il a participé personnellement à avoir plus de 50% de la superficie totale des Seychelles déclarés comme réserves protégées. Ce n’est pas chose facile pour une petite nation insulaire, mais le président de l’île a déclaré que son gouvernement sera perçu comme de bons gardiens pour les merveilles naturelles des îles médio-océaniques des Seychelles.

Le Président Michel a récemment nommé le professeur Rolph Payet en tant que ministre chargé de l’environnement de l’île. L’enthousiasme de ce nouveau ministre comme un écologiste permettra de s’assurer que les Seychelles demeure le joyau qu’elle est aujourd’hui. Le le professeur Rolph Payet est un expert en changement climatique et les problèmes des petits États insulaires comme l’élévation du niveau de la mer. Il est un conférencier fréquent dans les forums internationaux et a reçu un prix Nobel pour certaines de ses œuvres.

L’approche de conservation des Seychelles a été mise en évidence par leur ministre du Tourisme dans les discussions avec la presse au Brésil. Il est allé jusqu’à expliquer l’importance accordée non seulement sur la protection de l’environnement, mais aussi sur les nouvelles régulations mises en œuvre pour les bons secteurs où les îles avaient déménagé dans le domaine du développement. L’île de La Digue aux Seychelles dans le groupe a été cité en exemple par le ministre Alain St.Ange, le ministre seychellois chargé du Tourisme et de la Culture.

Le Ministre Alain St.Ange expliqué qu’un domaine est maintenant le centre de l’attention sur La Digue, c’est le transport, ce qui comprend les voitures et les camionnettes. Il a dit que le président James Michel des Seychelles a personnellement suivi des progrès réalisés dans ce domaine, comme l’île perdrait son charme si le nombre de véhicules à essence sur l’île n’ont pas été abordés pour faire place à l’éco-friendly, fonctionnant sur batterie des véhicules. Le gouvernement des Seychelles a déjà pris des dispositions nécessaires par le ministre Pierre Laporte, ministre chargé des Finances de l’île, afin d’encourager les habitants de l’île de La Digue de passer à des véhicules écologiques en supprimant tous les frais sur ces importations.

«Le ministre chargé des Transports, le ministre Joel Morgan travaille sur les détails et les horaires de ce mouvement, et l’on pense que cette initiative va faire de La Digue un lieu encore plus respectueux de l’environnement que de nos jours, » a indiqué le ministre du tourisme en répondant aux questions de la presse.

Les Seychelles estime que de tels mouvements permettant de limiter les véhicules à essence sur La Digue permettront d’améliorer l’industrie touristique de l’île et de protéger les investissements dans le tourisme pris par La Digue elle-même.



Laisser un commentaire

Annonces

Guides sur les Seychelles
Les villes des Seychelles
Annonces
Seychelles sur les réseaux
Archives